Lettre aux Amis n°43 : On va tous y passer

Lettre aux amis de la fondation de L'Arche n°43 : On va tous y passer

Dans cette lettre

#DOSSIER
La mort, on en parle p.2

Le privilège d'accompagner Pascal
Qu'est-ce que tu penses de la mort ?
Cette fragilité ultime qu'est la mort
Petites histoires
6 idées pour faire mémoire


#Côté donateurs  p.10

Parler de sa succession...


#Côté projets  p.11

Pourquoi L'Arche & Co. part aux JMJ ?


EDITO

En cette période estivale, pas question de casser l’ambiance avec un sujet morose ou angoissant. Cependant l’occasion est belle pour prendre le temps d’y penser, sans stress, tranquillement dans un transat en sirotant un diabolo... « La mort, il faut y penser, moi je n’y pense pas beaucoup, reconnaît Jean-Pierre, une des premières personnes accueillies à L’Arche. La mort, ça fait peur à tout le monde. Il ne faut pas mourir trop jeune, ni trop vieux. On n’ose pas trop en parler.» Nos proches, par l’avancée en âge, la maladie ou l’accident, nous invitent à vivre avec eux leur dernier grand passage. C’est le cas de Pascal à L’Arche le Caillou Blanc, de Nicole à L’Arche l’Olivier, de Sara et Christine à L’Arche à Reims, de Michel et Baptiste à Aigrefoin... Questions pratiques d’accompagnement, questions existentielles sur la vie, angoisse face à cette fragilité ultime qu’est la mort : l’expérience nous montre qu’on va mieux en en parlant, qu’il peut même se vivre de belles et grandes choses dans ces moments difficiles, des choses essentielles qui disent la beauté de chaque existence, éclairent le sens de notre vie ensemble... alors, on ose vous en parler ! La mort : « On va tous y passer ».

Recevoir cette lettre (gratuitement)

Lettre aux amis n°42

Lettre aux amis de L'Arche n°42 : Je te demande pardon

Je te demande pardon

« L’exercice de la responsabilité est difficile et conduit souvent à révéler ses limites. En 12 ans de responsabilité j’ai souvent été maladroite, parfois injuste, et certainement souvent trop peu disponible. L’exercice de la responsabilité est éprouvant et ramène à beaucoup d’humilité, alors je voudrais demander pardon à tous ceux que j’ai pu blesser à cause de mes insuffisances.» Ces mots de Perrine à sa communauté, L’Arche L’Olivier, disent combien les blessures occasionnées sont souvent involontaires, mais qu’il est doux de les reconnaître avec humilité. 

Quand on vit ensemble, nos imperfections sont exacerbées. Dans la communauté, on se blesse quotidiennement, alors il faut beaucoup pardonner. 

Du 8 décembre 2015 au 20 novembre 2016, l’église catholique célèbre une année extraordinaire, un « Jubilé de la Miséricorde ». Le Pape François nous invite à « ressentir la miséricorde », « ce mot change tout, dit-il. C’est le mieux que nous puissions ressentir : cela change le monde. Un peu de miséricorde fait en sorte que le monde soit moins froid et plus juste ». Et il ajoute : « Combien je désire que les lieux où l’Eglise se manifeste, ainsi que nos paroisses et spécialement nos communautés, deviennent des îles de miséricorde au milieu de la mer de l’indifférence ! »

Lettre aux amis n°41

Lettre aux amis de la Fondation les Amis de L'Arche n°41_Service inclus

Service inclus

« Nous ne travaillons pas pour les personnes handicapées, nous travaillons avec elles. Nous ne nourrissons pas les personnes handicapées, nous mangeons avec elles » expliquait Jean Vanier pour décrire la spécificité de L’Arche. En France et dans le monde, L’Arche développe des moyens pour mieux inclure les personnes ayant une déficience intellectuelle dans les processus de prise de décision. 

Les encourager à discuter, réfléchir et participer de façon significative, aux réunions notamment (à L’Arche on appelle ça « l’inclusion ») amène à repenser les liens qui nous unissent, à revisiter nos interdépendances, à réfléchir à la notion de service. Les responsables, les volontaires en service civique, chacun de ceux engagés à L’Arche : tous sont invités à s’impliquer dans ce processus d’inclusion et à se laisser déplacer par les remises en question et les nouveautés qui en découlent.

Lettre aux Amis n°40

scène de vie à l arche je te donne lettre aux amis liberté handicapé fraternité

Liberté, Handicapé, Fraternité

Cette année de jubilé se termine en beauté avec une remise de la Légion d’honneur à Jean-Pierre Crépieux, quatrième homme à avoir rejoint L’Arche en 1964, première personne ayant l’expérience du handicap mental à recevoir cette distinction.

Le message de L’Arche n’aura jamais été autant porté sur la place publique qu’en cette année 2014. Toutes les communautés se sont mobilisées pour organiser des m’arches, des fêtes locales, pour venir à Paray et à Paris. Cela a demandé de l’énergie et nous a sorti du quotidien, mais ensemble, handicapés ou non, familles et amis, avions à témoigner de l’urgence qu’il y a à promouvoir une société plus fraternelle. Et c’est ce que nous avons fait. Merci à chacun pour vos dons, vos talents !

Lettre aux Amis n°39

je-te-donne-lettre-aux-amis-de-l-arche-n-39-ensemble-ca-marche

Ensemble, ça m'arche

1964-2014. 50 années de vie partagée, de rencontres improbables, d’histoires d’amitié... L’anniversaire de nos 50 ans est une belle occasion de redire à chacun combien il est précieux : « Tu es plus beau que tu n’oses le croire » aime-t-on répéter à L’Arche ! Qu’il est doux de s’autoriser à « être faible », à « être fou », et que c’est merveilleux de le vivre ...ensemble

Ensemble, ça m’Arche. Voici donc la signature choisie pour cette année jubilaire de L’Arche. Pas de pub ici. Juste des personnes qui viennent, comme elles sont (un peu comme au Mac Do : «Venez comme vous êtes ! »), et qui font l’expérience que la vie ensemble c’est possible, et même mieux : que ça marche! 

D’origine, de culture, de capacité, de foi différentes, nous traversons douceurs et tempêtes ensemble... Ensemble, avec VOUS, ça m’Arche !

Lettre aux Amis n°38

lettre aux amis de l arche numéro 38 ô quotidien

Ô quotidien

« J’ai pas envie d’être un robot Métro-Boulot-Dodo » chante Daniel Balavoine, « un terrien en détresse ». Une routine peut vite devenir vertigineuse : lever, douche, petit déjeuner, trajet, réunion de lancement, atelier, pause, atelier, repas du midi, café, atelier, gouter, bilan de la journée, trajet, temps libre, préparation du dîner, dîner, médicaments, soirée, prière, coucher. Brrrr ! Qui veut voir sa vie réglée comme du papier à musique ?! 

Une journée bien réglée à L’Arche peut s’annoncer sans surprise... 

...mais c’est sans compter sur les personnes ayant un handicap mental qui multiplient par 100 les chances de bousculer le programme ! Moments drôles, tendres, touchants, moments irritants, de stress, de blocage : chaque quotidien devient unique. La routine peut revêtir une autre image, à condition d’aiguiser son regard aux « petits bonheurs de la vie ». Lorsque l’on a le nez dans le guidon, on les oublierait  presque. C’est pourquoi les « grands évènements » existent : une naissance, un mariage, une arrivée, un départ, etc. Le grand événement que L’Arche s’apprête à vivre en 2014 - son anniversaire ! - sera l’occasion de fêter 50 années d’un quotidien riche... en surprises quotidiennes !

Aussi disponibles

>>> n°37 : Fragilités, source de transformation

>>> n°36 : Faire émerger ces voix singulières