Les petits mots des donateurs

Philippine travaille depuis bientôt deux ans à la Fondation Les Amis de L’Arche.

Parce qu’elle ouvre le courrier des donateurs et accroche des petits mots sur le mur qui est dans mon axe de vision, je la vois tous les jours s’agiter sous mes yeux. Pour vous j’ai voulu en savoir un peu plus...

Par Anne P.

Au service de gestion des dons

Philippine a 29 ans. Elle est arrivée à L’Arche un jour où, après avoir travaillé pendant 5 ans dans une même entreprise, elle aspirait à du changement, à « un nouveau souffle ». Elle a été embauchée à L’Arche en tant que comptable et au service de gestion des dons.

« Mon travail pour la Fondation Les Amis de L’Arche consiste à recevoir les dons des donateurs et à les mettre sur mon compte personnel aux îles Caïman... !!! » explique Philippine (rires). « Non plus sérieusement, j’ouvre les courriers des donateurs qui arrivent quotidiennement. J'ai à cœur qu'ils reçoivent leur justificatif fiscal dans les meilleurs délais, malgré le fait que nous sommes une petite équipe. Heureusement, les bénévoles sont là.»
Du fait qu'elle ouvre le courrier, Philippine a la chance d'être la première à accéder aux petits mots des donateurs...
mots des donateurs a la fondation les amis de l arche temoignage philippine

Les petits mots des donateurs

Sur les coupons de soutien de L’Arche il y a toujours un espace libre « Et je voudrais vous dire… » où les donateurs peuvent nous écrire des choses qu’ils ont aimé, les choses qu’ils aiment moins, les peines et les joies partagées. « Beaucoup en profitent. C’est toujours très chouette. » Comme il y beaucoup de messages on ne peut pas tous les garder mais pour que ce ne soit pas uniquement celui qui ouvre le courrier qui en profite on en affiche quelques-uns sur le « mur des mots ». « Bien sûr, les mots qui me touchent l’emportent ». « Juste avant les vacances on a reçu le don d’un petit garçon de 8 ans. Trop mignon ! J’ai fait le tour des bureaux pour le lire à tout le monde ! »

je-te-donne-scene-de-vie-mot-des-donateurs-a-l-arche
« Je suis toujours touchée par les personnes qui se confient à nos prières. Je suis émue qu’ils s’ouvrent comme ça. Alors je pense à eux. » confie à son tour Philippine. Quand nous recevons des intentions, nous les inscrivons dans un cahier et les présentons à l'occasion d'une Eucharistie.
Un mot qui encourage, des témoignages de personnes qui ont rencontré Jean Vanier et qui ont été touchées, des « bonjour » à faire passer dans les communautés : « Il y a toujours quelque chose de plus personnel à enregistrer un don lorsque la personne a laissé un petit mot, c’est vrai. »

Un autre petit bonheur depuis les bureaux de la rue Copreaux ?

On a récemment décidé de planter des potirons, des tomates, un kiwitié, des hortensias sur le balcon de nos bureaux à L’Arche, rue Copreaux à Paris. « Mon petit bonheur c’est de passer ¼ après le déjeuner à m’occuper des tomates.» « D’ailleurs, s'écrit Philippine après un coup d’œil vers le balcon, là je vois des merles en train de les manger (les tomates) ! », et la voilà partie !

Les projets des communautés

Les dons des amis de L'Arche soutiennent essentiellement les projets des communautés dont ils sont proches ou les projets qui leur tiennent à cœur, en France ou à l'étranger Beaucoup aussi ont été touchés par le message de L'Arche, un témoignage de Jean Vanier ou une rencontre avec des personnes des communautés.

Par ce que je crois au pouvoir joyeux du don...